Diplômée en 1995 en conservation-restauration d’oeuvres peintes à l’école supérieure d’art d’Avignon (ESAA), Beatrice Byer-Bayle a suivi une formation post-diplômante à l’Institut Courtauld de Londres en 1996. A l’issue de sa formation, elle a travaillé pendant dix ans en France, à Paris et à Amiens, sur des oeuvres peintes datant du XVIe au XXe siècle pour les musées nationaux, les monuments historiques et des collectionneurs privés.

Suite à l’obtention d’une bourse de recherche à l’université de Melbourne, elle a travaillé sur une perspective critique de la patrimonialisation et de la restauration de peintures murales bouddhistes. Réalisées entre 2007 et 2009, ces recherches ont abouti à un master II.

En 2010 elle a participé à la création de l’association Alter Natives qui développe des pratiques inclusives et participatives dans le champ patrimonial à travers des activités d’éducation populaire et socio-culturelles.

Depuis 2013, Beatrice Byer Bayle a établi son atelier en Dordogne ou elle se consacre à la conservation-restauration d’oeuvres provenant de collections publiques et privées.